Moto GP

Moto3
9 septembre 2018 à 11h00

Moto3 de Saint-Marin

Qui saura s'extirper de la meute des Moto3 ?

Salut les amis !


Après un GP de Silverstone tombé à l’eau, au sens propre comme au figuré, nous voilà repartis sur les routes du Continental Circus.
Ce weekend, nous nous rendons sur la côte adriatique, sur le circuit de Misano, non loin de Saint-Marin. Et je nous ai trouvé un investissement intéressant…


Une fois n’est pas coutume, c’est du côté de la Moto3 que nous allons nous tourner.
Cette catégorie extrêmement disputée nous offre très souvent des courses serrées, et le pilote qui entame le dernier tour en tête n’est parfois pas même pas sur le podium final !

Toutefois, depuis quelques saisons, il n’est pas rare de voir un pilote dominer globalement le championnat.
Ce fut le cas pour Danny Kent en 2015, de Brad Binder en 2016, ou encore de Joan Mir en 2017. Ces trois pilotes ont gagné plus de la moitié des courses disputées sur le sec.

Cette année, nous avons droit à une situation quelque peu similaire, mais offrant toutefois un certain paradoxe : Jorge Martin a remporté la moitié des courses sur le sec, mais pour autant il ne figure que deuxième au championnat !
En effet, s’il s’est toujours trouvé dans le paquet de tête, il s’est fait accrocher à trois reprises en course, a dû une fois déclarer forfait après s’être brisé le poignet aux essais, et a terminé à la troisième position une semaine plus tard en étant convalescent. Mais les pilotes sont costauds : cette fracture survenue il y a un mois est déjà de l’histoire ancienne.

De son côté, le leader du classement général, Marco Bezzecchi, a su glaner les places d’honneur à de nombreuses reprises, s’imposer nettement sur le mouillé en Argentine, et également remporter le GP d’Autriche lorsque Martin revenait de blessure.
Sans remettre en causes ses évidentes qualités de pilotage, l’Italien a souvent pu bénéficier des excellentes performances moteur de sa KTM.


Les deux autres vainqueurs en course cette saison sont Di Gianantonnio et Bastianini.

Et je vais vous parler un peu plus du second cité.
Alors qu’il avait fait forte impression pour ses débuts en mondial, il y a déjà bientôt 5 ans, il a ensuite un peu végété, en cumulant les saisons aux avant-postes mais sans constance. Et c’est encore un peu le cas cette année, notamment du fait de ses 4 abandons en 11 courses.
En fait, de manière assez récurrente, il performe sur certains circuits et est plus discret sur d’autres. Et à Rimini, où il est né, il a souvent à coeur de bien figurer. 4eme sur la grille l’an passé (pour une saison très médiocre), il avait été le seul à contester la victoire à Binder il y a deux ans.

C’est pourquoi je me méfie fortement de “Bestia”.


Petit point météo : il fera soleil dimanche sur les côtes de Rimini !


En conclusion, pour moi, Martin a 50 à 60% de chances de victoire.
Sur ce circuit où qui ne compte pas de très longue ligne droite et sur lequel l’arrivée n’est pas extrêmement loin après le dernier virage, je ne pense pas que la KTM de Bezzecchi sera très avantagée.
En revanche, comme décrit plus haut, devant son public Bastianini pourrait chercher à faire mieux que sa deuxième place lors du dernier GP…

Je vous propose donc d’investir sur la victoire de Martin, remboursé si victoire de Bastianini pour une cote globale de 1,971.

Pour cela, sur une base de 100€, il faut répartir la mise comme ceci :
- 85,71€ sur Martin coté à 2,30
- 14,29€ sur Bastianini coté à 7.

Mon pronostic

Victoire de Martin remboursé si victoire de Bastianini

Cote

1.97

Mise

200€

Confiance

60%

% Bankroll

2%

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des matchs. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au début du match.