Moto GP

Moto GP
28 octobre 2018 à 06h00

MotoGP d'Australie

Marquez favori, mais à quel point ?

Salut les amis,

Ce weekend, nous continuons notre tournée dans le Pacifique avec le Grand Prix d’Australie. Si les horaires ne sont pas terrible pour le suivre depuis l’Europe, je vous conseille tout de même de mettre votre réveil car il est toujours très disputé.


Situé, comme son nom l’indique, sur l’île de Phillip Island, le tracé australien offre l’un des plus beaux panoramas de la saison : on peut en effet voir l’océan depuis la piste !
Sur l’aspect sportif, il est également très intéressant : avec son alternance de grandes courbes et de parties plus serrés, il est varié et offre de nombreux points de dépassement.

Notons qu’il tourne dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, caractéristique souvent soulignée comme étant un avantage pour Marc Marquez.

Enfin, sa dernière portion avec une très longue et rapide courbe à gauche est un casse-tête pour les manufacturiers : les pneus chauffent énormément, ce qui impose une gomme dure sur le flanc gauche.
Ce qui tranche avec la nécessité de conserver en température le pneu sur le reste du tracé, le GP se déroulant au début du printemps austral, sur cette île fortement exposée au vent...


L’an passé, nous avons probablement assisté à la plus belle course de la saison, avec une bagarre à 7 voire 8 pilotes durant les trois quarts de l’épreuve.
La victoire était revenue à Marc Marquez, qui avait su préserver ses pneus et son carburant pour mettre le coup de collier en fin de GP, exactement comme il avait su le faire en 2015. Il avait devancé les trois Yamaha, alors que Crutchlow, Iannone, Miller ou Rins s’étaient progressivement fait décrocher.

Il y a deux ans, Marquez caracolait en tête avant de chuter et de laisser la victoire à Crutchlow, qui devançait assez largement Rossi et Vinales, alors sur Suzuki.
Il faut remonter à 2015 pour voir les Ducati officielles bien figurer, avec un podium pour Iannone, après le fameux incident de la mouette : ce dernier avait en effet heurté un volatile à l’amorce de la descente.


Comme énoncé avant la dernière course, les deux hommes forts de cette fin de saison sont Marquez et Dovizioso.
Le nouveau champion du monde et son probable dauphin l’ont encore montré le weekend dernier au Japon, en gérant pendant les 2/3 de l’épreuve puis prenant la poudre d’escampette.


Petit point météo : il devrait faire beau ce weekend au Sud de l’Australie, avec des températures plutôt faibles.


Compte-tenu de ces paramètres, voilà mon avis préliminaire sur les différents pilotes :

- Marquez pourrait la jouer façon 2015 ou 2017, ou même encore comme le weekend dernier : gérer ses consommables sur la majorité de la course, et porter l’estocade au moment opportun.

- Dovizioso et sa Ducati risquent de peiner. Ce tracé manque de grosse accélération pour faire parler la puissance de sa machine. Cela dit, Gigi Dall’Igna, le responsable de la compétition Ducati, a récemment déclaré que cette moto est désormais rapide sur tous les circuits. Et le magicien italien se trompe rarement dans ses analyses…

- Les Yamaha de Rossi, Vinales et Zarco devraient jouer dans le groupe de tête. D’autant plus avec les faibles températures attendues, ce qui a généralement pour effet de gommer les problèmes de grip chez les blue-boys. Mais seront-elles en mesure de tenir le rythme toute la durée de la course ?

- Cal Crutchlow et sa Honda quasi-officielle, sur le podium le weekend dernier et vainqueur ici en 2016, sera aussi de la partie. L’Anglais sera-t-il plus tenace qu’à Motegi ?

- N’éliminons pas Jack Miller. Sur ses terres, celui qui s’est élancé de la première ligne au Japon il y a moins d’une semaine aura à coeur de jouer les trouble-fête. Bis repetita de l’an dernier ?

- Enfin, Iannone et Rins pourraient également profiter de leur Suzuki très homogène sur ce circuit varié. Et après 2 podiums sur les 3 dernières courses, ils ont de quoi espérer de belles choses…


Pour conclure, voilà mon pari : victoire de Marquez, remboursé si victoire de Rins.
Pour moi, le désormais septuple champion du monde est favori. Je le vois vraiment gérer et s’échapper en fin de course. Mais la cote et les performances grandissantes d’Alex Rins, capable de fins de course exceptionnelles, me font choisir de couvrir. Ca ne nous coûte presque rien.


Pour prendre ce pari, sur une base de 100€, il faut répartir votre mise comme ceci :
- 96,55€ sur Marquez coté à 1,80
- 3,45€ sur Rins coté à 29


Départ de la course dimanche à 6h00… restez connectés !

Mon pronostic

Victoire de Marc Marquez, remboursé si victoire de Rins

Cote

1.74

Mise

300€

Confiance

75%

% Bankroll

3%

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des matchs. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au début du match.